Carapace ou ailes ?

Arbre phylogénétique montrant la position des coléoptères dans l’arbre de la vie.

Le biologiste du début du 20ème siècle J.B.S. Haldane est souvent crédité de la citation suivante : “Dieu a un goût immodéré pour les scarabées”, car les coléoptères forment le groupe d’animaux dans lequel on dénombre le plus d’espèces (on pense qu’il pourrait y en avoir environ 1.5 million). On trouve des coléoptères dans un grand nombre d’environnements, y compris des coléoptères aquatiques comme les dytiques, des coléoptères qui mangent du bois comme les capricornes, d’autres qui mangent d’autres insectes comme les cicindèles. Certains coléoptères sont très charismatiques comme la coccinelle, le bousier, la luciole, la lucane cerf-volant

Les coléoptères ont un plan d’organisation typique des insectes, avec 6 pattes, une tête, un thorax et un abdomen, mais n’utilisent qu’une paire d’ailes pendant le vol, l’autre paire, les élytres, restant fixe. Ces élytres ont probablement une fonction protectrice, et elles sont le plus souvent très solides. Elles peuvent être très colorées, comme chez la coccinelle, et ont servi à faire des bijoux dans certaines cultures humaines, ou bien ont été incluses dans des vêtements et oeuvres d’art en Asie du sud est.