Venin

Il est difficile d’établir quand le venin des ornithorynques mâles est apparu au cours de l’évolution. Des arguments paléontologiques ont été avancés pour proposer que les  premiers mammifères, il y a 200 millions d’années, possédaient comme le mâle ornithorynque une glande venimeuse associée à une griffe. Selon cette hypothèse, parmi tous les mammifères, seul le mâle ornithorynque aurait gardé cette caractéristique, ce qui serait un peu surprenant… D’ailleurs, des analyses bioinformatiques des protéines constituant le venin de l’ornithorynque suggèrent plutôt que le venin serait apparu au sein de la lignée des monotrèmes, qui comprend les ornithorynques et les échidnés, il y a seulement quelques dizaines de millions d’années. Cependant la question reste ouverte.

Quelques autres mammifères sont venimeux, comme certaines musaraignes ou des chauves-souris vampire, mais délivrent leur venin par morsure, et non par une griffe spécialisée.

Du côté des serpents, le même type d’argument a été utilisé pour savoir quand le venin est apparu : d’abord des considérations morphologiques, et plus récemment des analyses des protéines constituant le venin des reptiles. On pense désormais que l’ancêtre des lézards et des serpents, qui vivait il y a environ 160 millions d’années (voir TimeTree.org), était déjà venimeux. Les lézards que nous connaissons ne sont pas venimeux, mais certains lézards comme des iguanes ou des varans sont restés venimeux. Le plus souvent, ces derniers ne délivrent pas leur venin comme les serpents, depuis leur mâchoire supérieure, mais depuis leur mâchoire inférieure.